Les stages
Les entraînements
Les courses
Les pilotes
Trucs, astuces pour la piste

 

 
Stage 2 au Mans en mai 2010

Le Hibou
WAAAAAAAAAAAAAAAAAA AAAAAAAAAAAAAAAA AAAAAAAAAAAAAAAA AAAAHHHHHHHHHHHH HHHHHHHHHHHHHHHH HHHHHHHHHHHHOOOO OOOOOOOOOOOOOOOO OOOOOOOOOOOOOOOO OOOOOOOUUUUUUUUU UUUUUUUUUUUUUUUU UUUUUUUUUUUUUUUU UU.

Je crois que ce mot n'est pas de trop !!! Que du bonheur !!! Mais pour ça je dois remercier le premier qui m'a permis de participer à ce stage, Lolo merci merci merci merci. Le second qui, vous me direz n'a rien a voir avec l'histoire mais je tiens quand même à le remercier mais lui sera pourquoi (enfin j'espere :P ), Foufoune merci merci merci, Et mes 2 tontons préférés à qui j'ai pu faire la misére ;P

Il fallait que je le dise avant que vous lanciez des ragots à 2 Pesos, Thierry, Régis vous êtes des grands malades à 75 ans faire de la moto comme vous faites c'est vraiment indécent et surtout complètement irresponsable mais bon, vous tenez la forme et rien que pour ça, c'est quand vous voulez qu'on remet ça !!! Sinon il y a tres peu de photos donc le compte rendu sera fait mais sans photo de nous hors mis une petite vidéo fait par mes soins à 22 h 30 jeudi soir!!! Deux tontons H.S. sur 3 ca vaut bien les 2 pesos du début. Le hibou ravi de faire de la piste mais completement creuvé aujourd'hui !

Le Vicomte
Le jardinier jardina, le vicomte finit par reprendre confiance et le hibou roula comme un pov’ malade… Vendredi soir, arrivés à 20 h 30, accueil au gîte THEVAL toujours impeccable, on a des doutes sur le temps des deux jours (et s’il flottait ?...). Les pneus pluie sont bien au chaud dans le camion et on espère qu’ils vont y rester. Par contre, ça caille. Après un apéro et quelques verres, y’a plus de problème, à nous le Bugatti ! Samedi Arrivés au circuit, briefing, répartition des groupes, et là, aucune hésitation, on se met dans le groupe des poireaux ! Nous voilà partis pour quelques tours du circuit… et merde, je me fais larguer par tout le monde… Halte là, on est pas là pour rigoler, je tourne la poignée, sans connaître le circuit et j’arrive trop fort (toutes proportions gardées) dans la chicane Dunlop, frayeur, la moquette est bien verte, gloups, ça calme mes ardeurs…

On attaque l’étude de la chicane du chemin aux bœufs. Après quelques passages, le Captain Iglo jardine, le bac à sable a l’air onctueux, pas de chute, il a bien géré avec le frein AR. Malgré son manque de puissance, le hibou nous laisse sur place, impossible à suivre, fait ch… Faute de mieux, je me dis que je vais travailler ma position et d’essayer d’avoir des traj propres…

Ensuite, travail des ‘S’ bleus et du virage du raccordement, pas évident celui là pour avoir une traj propre du début à la fin. L’une des deux filles de notre groupe fait une belle glissade au chemin aux bœufs, pas de bobo. Tours complets en fin d’après midi, y’a un truc que je ne sens pas, mais alors pas du tout, c’est la courbe Dunlop, le moniteur nous a dit qu’avec un 600 et une belle paire de C…. Ça se passe à fond… Il est pas bien c’mec là ! Je ne regarde pas mon compteur dans la ligne droite, trop peur d’avoir une attaque… Le hibou frise les 250 avec sa moto de collection (faut bien que j’me rattrape, je me suis fait chambrer tout le WE !).

Le soir, grosse bouffe, quelques pichets de liquide et nous voilà partis pour la ronflette (c’est le cas de le dire, parait même qu’il y aurait selon des sources pas très sures des videos du Captain Iglo et du Vicomte entrain de ronfler… Ça m’étonnerait, j’ronfle pas…).

Dimanche Debout 6h30, ça caille, il fait 3 °C. Démarrage à 9h00 sur le circuit : attention les gars, la piste est très froide, pensez bien à faire chauffer… Résultat une brêle de location niquée dans une belle glissade à la chicane Dunlop (au 1er tour…). Travail des virages de la chapelle, du musée.

Pour la chapelle, c’est un peu spécial, pas mon trip… mais finalement on s’y fait, je me sens de mieux en mieux, d’autant que la piste chauffe rapidement… Dans le virage du musée, comparatif entre le hibou et moi, devant l’assemblée des 10 autres stagiaires et critiques du groupe sur nos prestations, bonjour le cadeau…. Le bilan : le hibou bonne vitesse, traj pô terrible, le vicomte bonne traj, mais pô de vitesse (bizarrement je m’en doutais). Bref, à nous deux y’a moyen de faire quelque chose !

Virage du garage vert : verdict du moniteur : vous êtes tous nuls ! La fatigue commence à se faire sentir ! Travail rapide sur la courbe et chicane Dunlop, et en avant pour les tours de fin de stage. Je me sens super, les sensations sont terribles, la vitesse dans la ligne droite doit approcher des… heu non, je préfère pas regarder… Bémol pour la courbe Dunlop, c’est un truc de taré… Si je fais comme il dit, je vais remplir la combine. Le hibou me suit, il profite lâchement d’une petite perte de vitesse entre les « S » bleus pour me passer… Impossible de me refaire dans la ligne droite… Il marche encore bien le CBR foufounesque Voilà, il est déjà 18h00, faut s’arrêter, l’adrénaline fait encore son effet, ma la fatigue est de plus en plus présente… On reviendra, c’est sûr… Le temps de débrifer, de charger les brèles, retour à la maison 23h00. Au lit, pas moyen de fermer l’œil, je suis encore sur le circuit des 24 heures… Le rêve de gosse s'est réalisé.

PS : à la fin des tours, il me semble que le Captain Iglo était devant le Hibou… Mais chut…

Captain Iglo
Quel stage, on en avait parlé avant et je suis sur qu'on va en parler longtemps après, on a vraiment fait le plein de sensations et cette putain de ligne droite ça fait très très peur (sauf pour Loic mais je n'ai pas vu ce qu'il avait pris avant la prochaine fois tout comme lui un vrai fou) et puis pour les mauvaises langues qui nous avaient prédits de la pluie rien, nada que du soleil (mis à part le dimanche les 1er tours de chauffe derrière le chasse neige 3 °C c'est froid).

Le Bugatti c'est un circuit mythique tout y est plus grand plus rapide plus large les bacs plus profonds on peut aller vite en toute sécurité (pour ceux qui y arrivent).

Régis a fait un super CR de la formation et on se surprend à la fin à aimer le virage de la Chapelle (le comble un virage à droite et en plus très rapide).

Merci à mes deux compères on s'est bien entendu comme lardons en foire et dommage pour Loic pour les derniers tours du dimanche... (échange la vérité contre vidéo)

Le Hibou
Je savais qu'ils allaient tronqués la vérité contre la vidéo !!! Je vais raconté la vérité, j'ai fait deux tours derriere Régis, car je n'arrivait pas à le doubler, une personne était entre lui et moi et à eux deux ils prenaient les deux seules traje qui me permettaient de les doubler, j'ai craqué au S bleu en faisant deux jolis interieur de malade, le premier les freins puis inter (j'ai du lui faire un peu peur quand meme enfin moi je me suis fait très peur) et le 2ème Régis à l'intérieur sur le 2ème S (certe il a coupé les gaz sinon je serais encore derriere lui ;) ) et apres 4 tours pour rattrapé le petit thierry dont un tour derriere lui a essayer de lui faire soit les freins, soit l'accel (ca c'est super dur) soit la traj pas simple il roule bien et quasiment à la fin la ou j'ai doublé Régis j'allais refaire la même mais j'ai vu le moniteur nous faire signe de rentrer au stand donc j'ai coupé les gaz et voila la vraie verité :)

Eparpillés aux quatre coins de la piste façon puzzle